Plusieurs laboratoires accredites proposent désormais des tests ADN à ceux et celles qui auraient des soupçons quant à la fidélité de leur conjoint.

“Si une personne pense être victime d’adultère, elle peut nous adresser un vêtement intime, un drap, un chewing-gum mastiqué”, des traces de sperme ou de salive, des poils ou des cheveux, a expliqué Jorge Guillen, director d’un de ces laboratoires.

Un test permettra de déterminer si l’ADN trouvé sur ces prélèvements correspond au “client” ou à quelqu’un d’autre. Le processus peut durer de quatre à six jours, et coûter de 200 à 500 dollars (135 à 335 euros), selon M. Guillen.

De tels tests ADN à usage privé ne sont pas illégaux au Mexique par exemple.

“La demande de tests d’infidélité augmente au Mexique. Il m’est arrivé de recevoir 50 demandes en une seule journée. C’est quelque chose de nouveau pour la majorité des gens, et certains demandeurs croient que l’infidélité est dans les gènes”, a poursuivi M. Guillen.

Un Mexicain sur six vit sa relation amoureuse avec des soupçons d’infidélité, selon un sondage effectué en 2008 par un institut privé.

Parlons maintenant du principe de détection de sperme et son identification par analyse ADN.
Si vous avez des doutes sur l’origine d’une trace qui vous semble suspecte présente sur un sous-vêtement, une serviette, un mouchoir ou tout autre support de votre conjoint ou ami.

Grâce aux techniques modernes d’investigation scientifique, il est possible de déterminer de manière formelle la nature et parfois même l’origine de cette trace, par exemple s’il s’agit bien d’une tache de sperme et le cas échéant d’en préciser l’identité génétique !

En effet, chacun de nos fluides biologiques possède des marqueurs spécifiques permettant de l’identifier, ainsi que des cellules contenant de l’ADN qui pourra après extraction, purification et amplification être analysé génétiquement.
Dans l’exemple qui nous occupe ici un laboratoire pourra, après avoir réceptionné le support incriminé ou un morceau de celui-ci, détecter la présence de marqueurs spécifiques du sperme comme le PSA (que l’on retrouve même après une vasectomie!) et observer la présence éventuelle de spermatozoïdes au microscope à fluorescence après coloration spécifique. L’examen microscopique permettra également de signaler la présence éventuelle d’autres fluides biologiques comme par exemple des sécrétions vaginales.
Dans le cas particulier d’une trace suspectée d’être du sperme absorbé sur un tissu (drap, sous-vêtement, mouchoir, …), vous pouvez d’emblée expédier ce dernier (ou une partie s’il est volumineux) emballé dans un sachet en papier propre en veillant à ce que la trace soit bien sèche au laboratoire que vous aurez choisi pour effectuer le test d’infidelite.

Trouvez le laboratoire qui vous convient pour effectuer ce test.

Source: http://www.ladepeche.fr/article/2009/11/20/719622-mexique-tests-adn-pour-detecter-l-infidelite.html